Sélectionner une page

La paléo (ou régime paléo) qu’est-ce que c’est ? Retour sur un mode de vie ancestral méconnu dont on ne cesse de vanter les bienfaits (à juste titre).

Qu’est ce que c’est ?

Eh bien tout d’abord rappelons-nous qu’il s’agit de la contracture du mot « Paléolithique », du grec « paleo » (=ancien) et « litho » (=pierre) il s’agit donc de l’âge de pierre (ou de la pierre ancienne) ! Cela vous fait de belles jambes me direz-vous ! Le paléolithique est une période de l’humanité, elle commence lorsque les 1ers Hommes foulent la terre de leurs pieds ‘il y a 9 millions d’années) et s’achève il y a 10 000 ans lorsque commence l’avènement de l’agriculture ou de ce qu’on appellera la période du « Néolithique » (littéralement : âge de la pierre nouvelle). Cependant les Hommes qui nous intéressent sont ceux qui ont vécu entre – 200 000 et – 10 000 AV. Que mangeaient ces hommes ? Car vous l’aurez compris pas d’agriculture, pas de cultures ni d’élevages, donc pas de supermarchés pas d’alimentation « facile » à portée de caddie… Que feriez-vous sans votre supermarché préféré ? Votre boulanger ? Votre boucher ? Nous ne ferions sûrement pas long feu (surtout en plein hiver)… L’homme paléo lui n’avait pas ce problème. Hiver comme été, jour comme nuit, neige comme beau temps il continuait son petit bonhomme de chemin, survivant contre toute attente.

L’homme paléo tire sa résistance de son alimentation

D’où vient cette robustesse ? De sa génétique ? Non ! Car si l’homme du paléo était sûrement plus poilu ou plus trapu il était comme nous : un Homo Sapiens, partageant notre ADN à 99,98% ! Peut-être sommes-nous alors plus fragiles ? Avec tout le confort que l’on s’octroie c’est probable ! Mais il subsiste un élément essentiel que nous n’avons pas encore abordé : son alimentation. Le « palé-homme » était un chasseur-cueilleur : il chassait, pêchait ou ramassait sa nourriture. Il passait la majeur parti de ses journées à tirer le meilleur parti de son environnement et lorsque ce dernier d’appauvrissait, l’homme du paléo s’en allait ailleurs.

Manger paléo : le meilleur des deux mondes

S’agirait-il d’une alimentation miracle ? Il se pourrait en effet que le régime paléo (entendu ici au sens de mode d’alimentation) possède des vertus… stupéfiantes. Si l’on se base sur les tribus de chasseurs-cueilleurs actuels, celles-ci ne connaissent pas le cancer, le diabète, le surpoids, les maladies dégénératives, les AVC, l’ostéoporose, les maladies auto-immunes ou aucune autre maladie moderne Les décès sont majoritairement dus à des accidents et blessures ou des infections bactériennes (souvent en bas âge). Tout cela fait baisser l’espérance de vie moyenne et fausse l’image que nous avons d’eux ! Mais que feriez-vous si vous campiez 365 jours par an à l’extérieur sans eau courante, ni électricité, ni médicaments, ni médecins et entouré de prédateurs ?!

Tirons donc parti de notre merveilleuse situation ! D’une part nous possédons tout ce confort de vie nous permettant d’enfanter, de grandir et de vieillir en sécurité. Et d’autre part nous pouvons manger paléo ! Suffit-il simplement de choisir parmi ce qui nous est offert.