Sélectionner une page

Si je vous demande quel est le point commun entre les All Blacks, LeBron James, Novak Djokovic, Andy Murray, Sabine Lisicky et Gaëtan Czara…

Vous me répondez : ce sont des sportifs.

C’est vrai, mais bon, leur deuxième point commun ?

Ce sont des champions dans leurs disciplines.

C’est encore vrai ! Alors leur troisième point commun ?

L’alimentation Paléo bien sûr !

Nombreux sont les entraîneurs et les médecins sportifs qui partent en guerre contre le gluten afin d’améliorer les performances.

Ils s’accordent à dire que le gluten favorise la perméabilité intestinale et maintient ainsi notre organisme en état d’inflammation constante.

Comme nous vous l’avons déjà dit dans le blog au sujet du sport, faire le plein de glucides avant un gros effort peut se faire en mangeant du riz sauvage.

Ou pas ! James LeBron, le King James de la NBA, 2,03 m pour 113 kg (au lieu de 121 kg avant l’alimentation paléo) a réduit tous les glucides qu’ils soient lents ou rapides.

Même chose pour les All Blacks.

Tous ces sportifs n’étaient pas en surpoids mais l’alimentation paléo leur a permis d’être plus performants en terme d’endurance, d’agilité et de récupération.

Et ils ont tous noté une augmentation de leur bien être, moins de crampes et un soulagement des tendons pendant l’effort.

Bref, qui a dit que mon programme PALÉO n’était fait que pour des femmes qui voudraient maigrir ?

Abonnez-vous pour sculpter votre corps et améliorer votre santé comme une championne !